Tableau des temps de l'indicatif avec les conjonctions temporelles suivies de l'indicatif
CONJONCTIONS.DE.TEMPS.+.indicatif.=>
quand/lorsque (when), dès que/aussitôt que (as soon as), tant que/aussi longtemps que (as long as), chaque fois que/toutes les fois que (each time that/whenever), après que (after), une fois que (once), aussi souvent que (as often as), pendant que (while), au moment où (at the moment when), depuis (since).
CONJONCTIONS.DE.TEMPS.+.subjonctif.=>
avant que (before), jusqu'à ce que (until), en attendant que (waiting for).
PROPOSITIONS SUBORDONNEES TEMPORELLES
PROPOSITIONS PRINCIPALES
P


A


S


S


E
A1
SENS
Pendant qu' elle écrivait son essai,
son amie est entrée.
A2
SENS
Lorsqu'il a entendu le téléphone,
il parlait avec ses amis.
B1
SENS
Quand il m'a vue,
il avait déjà envoyé sa lettre.
B2a
SENS
Après qu'elle est partie,
il leur a tout de suite téléphoné.
B2b
SENS
Quand il a eu fini son repas,
il s'est levé pour partir.
B2c
SENS
Quand il eut fini son repas,
il se leva pour partir à son travail.
C1

H
A
B
I
T
U
D
E

SENS
Dès que je mangeais,
j'étais malade.
C2
SENS
Quand j'étais petit,
on me réveillait toujours à l'aube.
D1
SENS
Quand j'avais fini mon déjeuner,
je pouvais jouer dans la cour.
D2
SENS
Quand j'allais jouer dans la cour,
j'avais toujours fini mes légumes.
PRE-
SENT
E1
SENS
Quand je suis en retard,
je présente mes excuses.
E2
SENS
Quand tu te couches,
ferme la lumière!
F
U
T
U
R
F1a
SENS
Quand tu iras à Paris,
envoie-moi une carte postale !
F1b
SENS
Quand je te verrai cet après-midi,
je te le dirai mais pas avant.
F2a
SENS
Quand tu auras fini d'écrire ce test,
tu te sentiras beaucoup mieux.
F2b
SENS
Quand ton frère passera te voir,
je lui aurai déjà parlé.

1. Notez que pour les phrases temporelles il existe une symétrie en français.
S'il y a un temps du passé dans la proposition subordonnée temporelle, il y a aussi un temps du passé dans la proposition principale ;
s'il y a le présent dans la proposition subordonnée temporelle, il y a aussi le présent ou l'impératif dans la proposition principale ;
s'il y a un temps du futur dans la proposition subordonnée temporelle, il y a aussi un temps du futur ou l'impératif dans la proposition principale.

2. Le plus que parfait dans la subordonnée temporelle (D1) indique obligatoirement une habitude dans le passé et une antériorité du procès de ce verbe. Le verbe de la proposition principale doit donc obligatoirement être à l'imparfait.
L'opposé n'est pas vrai : Le plus que parfait dans la proposition principale n'indique pas obligatoirement une habitude dans le passé. Par contre, il indique toujours une antériorité (B1). Il peut aussi indiquer une habitude mais c'est parce qu'il est combiné avec un imparfait dans la subordonnée temporelle (D2).

3. Rappelez-vous que la conjonction avant que est suivie du subjonctif.

4. La proposition principale peut paraître avant la proposition subordonnée temporelle.

5. Les phrases C1, C2, D1, D2, E1 et E2, dont le texte apparaît en caractères blancs, expriment toutes une habitude.

Exercices 1

Exercices 2

Copyright Laurent C. Patenotte

Haut de page

Développement durable
Voyage dans l'écriture .... Grammaire .... Le français net'ment