Lobservateur:    Vendredi 7 Nov 2008

ELECTION D'OBAMA, POLITIQUES FRANCAISES ANTI-EMIGRATION : WADE EGRATIGNE NICOLAS SARKOZY

Le président de la République, Me Wade, dit regretter qu’au moment où l’Amérique vient de réussir un exploit «en faisant éclater le dernier écran qui existait entre les  races», la France continue de fermer la porte de l’Europe aux Africains. Au sortir d’un Conseil présidentiel, Me Wade a fait face à la presse pour, dit-il, inviter les Français, notamment Sarkozy, à réfléchir sur sa politique de l’immigration. 

2Pour le Président Wade, les Français ont tort de fermer la porte de leur pays aux Africains, ajoutant, pour le déplorer, que «c’est Sarkozy lui-même qui a proposé la loi sur l’immigration, lesquels accords que le Président français est en train de répandre en Europe». Mais, martèle Me Wade, «moi, je préfère avoir les Africains ici en Afrique avec moi. La politique européenne sur l’immigration ne me dérange pas du tout. Ils sont chez eux et font ce qu’ils veulent, moi aussi, je suis chez moi et je fais ce que je veux. Je n’ai pas à quémander quoi que ce soit». Dans la foulée, le Président Wade en appelle à la construction des Etats-Unis d’Afrique. «Ce qui se passe va dans le sens de consolider notre panafricanisme», fait-il remarquer. Parlant de l’élection de Barack Hussein Obama comme 44è Président des Etats-Unis, le chef de l’Etat dit ne rien attendre du  successeur de Bill Clinton à la Maison blanche. Au contraire, a répété, Me Wade, «nous ne pouvons que soutenir Obama en priant pour qu’il réussisse sa mission». Et, pour Me Wade, la particularité de cette élection réside moins dans le choix de l’homme en tant que noir que dans la toute puissance de l’Etat que Barack Obama est appelé à diriger. «L’importance de cette élection, ce n’est pas parce que Obama est Noir, mais parce qu’il est un démocrate et un libéral à la tête de la première puissance du monde», a notamment dit le Chef de l’Etat, ajoutant que : «Cette personne (Obama) qui vient d’être élue est d’abord un Américain et en tant qu’Africain, moi j’avais dit récemment à Chicago que je n’attendais rien de lui. Il ne faut pas croire qu’il va apporter des financements pour nos projets, ce serait une erreur de croire cela. Ce qu’il peut faire, c’est  redresser l’Amérique qui, si elle s’écroule,  ce serait une catastrophe mondiale». Pour le Président Wade, l’Afrique a intérêt à ce que l’Amérique soit redressée. «Pour cela, recommande le chef de l’Etat, nous soutenons et prions pour Obama. Il est intelligent, volontaire et possède d’énormes capacités. Mais, il faut rappeler que les Noirs américains se sont toujours battus pour leurs droits. C’est dire qu’ils ont toujours été des Américains à part entière. Donc, regardons Obama comme Président des Etats Unis d’Amérique et aidons-le à redresser son pays. C’est tout».

Auteur: JEAN-PIERRE MANE